Guide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guide

Message par Patapin le Mer 31 Déc - 14:38

En cette fin d'année, je souhaitais vous parler d'un film assez intéressant à plus d'un titre. Il s'agit de


Guide (1965), de Vijay Anand, avec Waheeda Rehman et Dev Anand.

Raju, sortant de prison, décide de quitter la ville où il est mal considéré. Après des jours de marche, il s’effondre au pied d’un temple dans un endroit désertique. Une bonne âme lui offre son manteau pour lui tenir chaud.

À son réveil, Raju est pris par un villageois pour un swami, à cause du manteau orange des saints hommes, et des phrases pleines de sagesse qu’il prononce.

Il décide alors de jouer le jeu,
ce qui lui rappelle sa jeunesse où il était guide touristique à Udaipur, et où il pouvait, par son bagoût, raconter n’importe quoi aux visiteurs friands de détails historiques.
Nalini et la mère de Raju le cherchent vainement.  Nalini se souvient de leur rencontre.
Elle était alors encore mariée au richissime Marco qui l’avait sortie de la misère. Mariage de convenance, qui n’épanouissait pas la jeune femme, laquelle ne rêvait que de devenir danseuse.
Aspiration interdite par Marco, mais comprise par Raju lorsqu’il emmena un jour Nalini voir un charmeur de serpent, et que celle-ci se mit à danser comme si elle était en transe.


Le couple légitime battant de l’aile, Marco abandonna Nalini à Raju, qui fit d’elle une danseuse émérite, la produisant peu à peu dans des endroits de plus en plus grandioses.
 



Le petit guide est devenu riche. Trop riche. Il joue, il boit, il délaisse Nalini. Nalini se détche peu à peu de lui.
Un jour, par peur de la perdre complètement, à la fois parce qu’il sent qu’elle veut échapper à son Pygmalion, et par jalousie du retour de Marco, Raju commet l’acte qui l’enverra en prison pour deux années.

Le voici donc en train de régir spirituellement un village, en proie à une sécheresse exceptionnelle. Pour les rassurer, Raju raconte aux villageois l’histoire d’un saint homme ayant jeûné 12 jours et 12 nuits afin que les dieux émus fassent enfin tomber la pluie.
Un nouveau quiproquo fait croire aux villageois que Raju ira prier et jeûner pour eux jusqu’à ce que revienne la pluie tant attendue.


C’est ici que le film prend toute sa dimension, avec la question qui taraude Raju : peut-on échapper à ses mensonges, peut-on échapper à son destin ?

D'une durée de 2h50, le film ne lasse jamais, sauf peut-être pendant les quelques chansons un peu trop molles à mon goût.
Waheeda Rehman nous montre ses talents de danseuse, élégante, grâcieuse, sensuelle, avec un numéro d'anthologie, la danse du cobra.


Quant à ses questions existentialistes, on y reconnaît l'avidité humaine, le désir, l'aspiration, la lassitude, les fausses croyances. Et que dire des villageois, qui par à un certain côté, me font penser aux "Grenouilles qui voulaient un roi", de Jean de La Fontaine. À ceci près que pour une fois, elles sont bien tombées !

Un bon 14 sur 20 pour ce film au sujet original.


Dernière édition par Patapin le Mer 31 Déc - 14:51, édité 1 fois (Raison : fontaine)
avatar
Patapin
Admin

Messages : 1606
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 60
Localisation : France 85

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guide

Message par Patapin le Jeu 1 Jan - 10:26

Pour ceux qui ont le film en anglais, voici ma traduction des 1500 premières lignes :


Guide 1 à 1500:
Très bien M. Raju, bravo
pour votre libération.

Monsieur le gardien, merci infiniment.

Regarde ça, Raju...

Ta ville... ta maison...

ta vie...

ton bonheur...

tes souvenirs.

Mère, sers-moi vite à manger,
je suis affamé.

Qu'est ceci, mange correctement
comme un humain...

va d'abord te laver les mains.

Maman, le bus arrive...

Les bus vont et reviennent...

Penses-tu aller au magasin ou non ?

Tu as laissé le gamin tout seul,
il va nous ruiner !

Ton pauvre père après un dur labeur
t'a transmis son magasin

et toi tu ne démords pas
de devenir guide.

Maman, de Delhi, Calcutta, Bombay,
Madras, Singapour, Londres, Rome et Hong kong

qui, arrivant à la gare,
les touristes demandent-ils ?

Où est Raju le guide, où est...

J'arrive !

Maman... c'est pour Gafoor.

Encore ? Raju !

Assez ! Assez !

Ami, la gorge de la voiture
va s'obstruer, tiens, prends ta part.

Allez, voyons à quelle vitesse
ton taxi peut nous emmener à la gare.

Allez, taxi !

Vas-y mon chéri,
emmène-nous vite !

Très bien !

Monsieur, mangez ce bétel, les noix sont
de Mysore et les feuilles de Calcutta.

La noix de cajou de Bombay,
le citron de Bikaner.

C'est une feuille de bétel
ou une fédération ?

Ecoute Raju, tu exiges beaucoup
de travail de mon fils

et tu le payes une misère.

Je lui donne 10 roupies que jamais
il n'aurait ailleurs.

C'est toi qui devrais me payer
d'avoir employé ton vaurien de fils.

J'entends bien...

Fais voir les comptes !

Monsieur Raju, il y a de
moins en moins de clients

mais de plus en plus
qui demandent le guide Raju.

Dilip, mon cher, il te reste encore
beaucoup à apprendre de la vie.

Vous devez vous demander
pourquoi je vous emmène ici

plutôt que de visiter
tous les beaux coins.

C'est très simple.

Les poètes ont écrit
sur les rues de Paris,

on aime arpenter les patios
à Rome et Venise,

le poète Zauk a dit :

"Où est la vie sinon
dans les ruelles de Delhi ?"

Et moi, si j'étais barde,
voici simplement ce que je ferais...

j'irais parcourir le monde
en chantant les chemins d'Udaipur.

Ah ! Voici notre célèbre zoo !

Conversez avec les paons
tandis que je fume un bidi.

Vous devez vous demander pourquoi

un palais aussi immense
a une entrée aussi étroite...

C'est très simple !

Pour repousser l'ennemi,
un seul homme suffit !

Dépêchons-nous, messieurs.

Cette structure...

consistant en trois portes
connue sous le nom de Triporia

est supposée avoir été construite

sous le règne du maharaja
Singhram II.

S'il vous plaît, suivez-moi.

Ouah ! Comme c'est beau.

Bien vu ? Venez avec moi.
Venez vite.

Je vais vous montrer une chose unique.
#NOM?

Regardez. Chaque partie est composée
d'une petite pierre différente.

Touchez donc pour voir !

Magnifique ! Quelle merveilleuse exécution !

Raju, penses-y à nouveau.

La même ville, qui autrefois
s'inclinait devant toi

pourrait te ridiculiser aujourd'hui.

Dans ces rues, tu allais
comme un roi.

Aujourd'hui, on t'appellerait voleur.

Mère, oncle, Rosie, amis...

je les ai si mal traités
que leur coeur a fondu en larmes.

Et puis aujourd'hui, te voici
sorti de la prison.

Prison !

Cette ville n'a plus rien
à t'offrir que des insultes.

Quitte cette ville, si tu peux t'établir
quelque part ailleurs.

Qui est là pour toi

Voyageur ?

Où donc t'en iras-tu ?

Fais une halte un moment

Où trouveras-tu un tel ombrage ?

Qui est là pour toi

Voyageur ?

Où donc t'en iras-tu ?

Qui t'attend ?

Envolés les jours

Disparu l'amour

Ces nuits ne sont plus que des rêves

Elle a oublié

Fais-le également

Ces rendez-vous amoureux

Ces rendez-vous amoureux

Partout il fait sombre

Partout il fait sombre

Voyageur

Où donc t'en iras-tu ?

Fais une halte

Fais une halte un moment

Où trouveras-tu un tel ombrage ?

Où trouveras-tu un tel ombrage ?

Qui est là pour toi ?

Personne ne t'attend

Personne ne te cherche

Personne ne se soucie de toi

Tu souffres tout seul

Personne ne te plaint

Personne ne verse une larme

Personne ne verse une larme

Qui appelleras-tu tienne ?

Qui appelleras-tu tienne ?

Voyageur

Où donc t'en iras-tu ?

Fais une halte un moment

Où trouveras-tu un tel ombrage ?

Qui est là pour toi ?

Ô voyageur !

Vers où t'en vas-tu ?

Les sages nous relatent

Un monde éphémère

Comme l'écriture sur l'eau

Chacun l'aperçoit

Chacun le ressent

Mais personne ne peut le saisir

Mais personne ne peut le saisir

Rien ne m'appartient

Rien ne t'appartient

Voyageur

Où donc t'en iras-tu ?

Fais une halte

Fais une halte un moment

Où trouveras-tu un tel ombrage ?

Où trouveras-tu un tel ombrage ?

Qui est là pour toi ?

Salutations.

Après tant d'années, un saint homme
est venu dans ce temple.

Quel est le nom de ce village ?

Le nom du village est Rampuri
et je suis Bhola.

D'où venez-vous,
et où pensez-vous aller ?

Aller et venir n'est pas toujours
notre choix, l'ami.

L'homme pense, j'irai de ce côté-ci.

Mais le destin l'attrape par les oreilles
et l'entraîne de ce côté-là.

Il pense aller par là, mais le destin
l'entraîne par le nez vers ici.

Vos mots sont pure sagesse.

Un jour, après avoir bien mangé,
j'ai appelé ma destinée

et lui ai demandé :
Que veux-tu réellement ?

Ah oui ?

Elle a dit : "Laisse-toi porter
et va où je t'enverrai."

J'ai dit : "Très bien,
comme tu veux."

Ainsi, frère, aujourd'hui
je suis ici, demain là...

Qui sait ensuite ?

Bien vrai ! Bien vrai !

Près la berge du fleuve
je pensais...

"Renonce à la vie,
saute dans le fleuve."

Et soudain je vous ai vu.

Et j'ai entendu : "Bhola, voici l'homme
que Dieu a mis sur ton chemin."

"Dieu a envoyé ce saint
après avoir écouté tes plaintes."

Ami, en ce moment, je n'ai pas
un seul sou à te donner, l'ami.

Mais tu peux prendre ce tissu
si son usage te convient.

Vous êtes très généreux,
mais mon problème est autre.

Saint homme, je suis
en grande dffiiculté.

Il est dit que difficulté et vie
vont de pair jusqu'à la tombe.

Tout-à-fait.

Mais la faute incombe à mon père.

Oui.

Oui ! Mon père s'est marié trois fois.

Je suis né de sa première épouse.

Un garçon attardé est né
de sa deuxième épouse.

Et une fille de sa troisième épouse.

Cette fille est la source
des difficultés.

Mais bon, une sœur
est une sœur.

Dieu sait combien
je l'ai élevée soigneusement.

Mais en retour elle...
#NOM?

Ecoutez... J'avais cherché
un bon parti pour elle.

Mais le jour où était prévu
son mariage...

vous savez ce qu'elle a fait ?
- Elle s'est enfuie de la maison.

Ce que vous ne savez pas...

Je l'ai cherchée quatre jours
l'estomac vide.

Elle était très loin,
dans une foire.

Et maintenant, elle reste
enfermée, dans sa chambre.

Elle ne mange pas, ne boit pas,
ne parle à personne.

Elle ne fait que pleurer,
pleurer, pleurer...

Je m'inquiète, mon épouse s'inquiète,
le village entier s'inquiète.

Si elle meurt, dites-moi qui sera
responsable de ce péché ?

Que puis-je te dire, l'ami ?

Le conseil d'un saint homme
pourrait la changer.

Si vous lui parlez une fois...

Bien, amène-la, la sainteté
fera probablement un miracle.

Merci, merci !

Swami, j'ai apporté
des fruits pour vous.

Elle ne voulait pas venir,
j'ai dit qu'un grand saint était là

qui accomplirait tous ses désirs.

Elle est venue, avide
de vous voir.

Bhola, il fut un temps où j'avais
totalement perdu foi en l'humanité.

Mon coeur pleurait et je considérais
le monde entier comme un ennemi.

Mais tout nuage finira
par se disperser

toute douleur aura son remède...

Quel est ton nom, mon enfant ?

Maya (mystère).
#NOM?

Cette terre, ce ciel, cet air...

cette montagne, ce temple,
moi, toi, Bhola...

tout est jeu mystérieux,
n'est-ce pas ?

Oui... Peut-être...

Mais Maya, la vérité est que l'amour
que peut donner un mari

ne peut être donné par 100 beaux-frères
ou même 500 belles-sœurs.

Ai-je je dit un mensonge ?
#NOM?

Prends ça...

Mange-le comme une offrande divine.

Dieu vous bénira,
dieu vous bénira.

Swami !

Swami !

Swami...

Un petit cadeau pour vous.
Je vous prie d'accepter.

Qu'est-ce, mon frère ?

Allons, swami !

Vous qui savez tout...
Vous plaisantez !

J'ai fixé la date du mariage !

Le mariage de Maya ?
Elle a accepté ?

Venez !

Venez !

Saint homme !

Pourquoi restes-tu derrière ?

Approche et demande au swami
de rester au village jusqu'au mariage.

La timide !

Il n'y a aucun doute à avoir,
il possède une grande âme.

Il est venu ici sauver le village.

Quelles bêtises tu dis ! Une grande âme
peut-elle surgir dans le désert ?

J'en ferais pousser chez moi !

Ces illettrés ont la sagesse
des chiens !

Ecoutez ce que nous disons.

C'est un grand péché de considérer
le premier venu comme un saint.

Des signes accompagnent
les grandes âmes.

Ce ne peut être compris que par ceux
connaissant parfaitement les écritures !

Mes frères, mes frères !
Le swami !

Merci ! Merci ! Merci à vous,
tout le village vous remercie.

Non Bhola, pas encore !

On ne doit pas toucher
ses pieds, il n'aime pas.

Bien, bien...

Venez... venez... venez vite...

Pourquoi ce rituel ? Quels mensonges
as-tu raconté à mon sujet ?

Swami, je n'ai dit rien.

Pas un mot sur vous.
Mes lèvres sont restées scellées !

Mais dites-moi, quand le soleil se lève,
quelqu'un peut-il en cacher les rayons ?

Venez... venez... faites place...

Evacuez cet endroit
pour le swami !

Alors, qu'est-ce que vous faites ?

Agitez le ventilateur !

Ecoutez, allez chercher ma sœur.
Pour les bénédictions.

Pourquoi vous agglutinez-vous ?
Soyez patients, soyez patients !

Vous devez avoir entendu parler
des "docteurs" créés de toutes pièces.

Et avez-vous entendu parler
de swamis créés de toutes pièces ?

Allez-vous à l'école ?
- Ecole ?

Pas d'école au village.

Chef, apporte tes objets sacrés
et filons dans la forêt.

Que vas-tu faire, prêtre ?

Viens avec moi.

Laissez-nous passer !

Laissez passer les érudits,
nous allons aussi au Pèlerinage Saint !

Longue vie au swami !
- Longue vie !

Quel nom lui avez-vous donné ?

Que ferez-vous après avoir
écouté le nom ?

Ne demandez pas au swami son nom
ni sa caste, interrogez sa sagesse.

Evaluez l'épée, et non pas le fourreau.

Faites silence !

Nous sommes venus ici seulement
pour enquêter sur votre connaissance.

Mais, s'il vous plaît,
asseyez-vous !

Si d'importantes personnalités
comme vous restent debout

comment une personne sans valeur
oserait-elle s'asseoir ?

Vous avez eu une bonne éducation,
prêtre, asseyez-vous.

Je vous installerai un autre siège
pour que vous reposiez.

C'est la place du swami !
- Bhola, n'agis pas comme un imbécile !

D'abord, sache qui mérite
le respect et qui non !

Ecoutez donc un peu !

Swami !

(Il parle en sanskrit)

Saint homme, donne-nous
la signification de ces vers.

Alors ? Il n'a pas compris !

Comment peut-il comprendre ?
Il fallait apprendre le sanskrit, non ?

Excellent !

Ne riez pas comme deux idiots !
Un couple de gras pourceaux !

Vous avez roulé plusieurs générations
d'innocentes personnes !

Il est temps d'y mettre fin !

Vous n'avez pas compris, prêtre ?

Vous non plus ?

Non !

Comment pouvez-vous comprendre ?
Il fallait apprendre l'anglais, non ?

Pour le swami !

Vivat !

Pour le swami !

Vivat !

Pour le swami !

Vivat !

Salutations, mère.

Bienvenue, mademoiselle Nalini.

Aujourd'hui qu'est-ce
qui vous incite à venir ici ?

Aujourd'hui c'est la libération de Raju.

Je suppose que sa mère
est aussi venue pour cela.

Salutations, mère.

Salutations.

Mais, au bénéfice d'une remise de peine,
cela fait maintenant six mois

que monsieur Raju est sorti,
ne le saviez-vous pas ?

Il a été libéré il y a longtemps !

Ah oui ! Vous étiez à Londres.

Mais, ne vous a-t-il pas encore
rendu visite ?

Je viens seulement
de renter au village.

Salutations.
#NOM?

Alors, votre tournée en Europe
était-elle réussie ?

On en parlait beaucoup
dans le journal.

Quand êtes-vous rentrée ?
Entrez donc prendre une tasse de thé.

Permettez-moi de m'en aller.

Mère !... Mère !

Je ne vous laisserai pas
rentrer à pied.

Ecarte-toi Rose, laisse-moi.
- Si vous ne m'écoutez pas

je toucherai vos pieds,
devant tout le monde.

A quoi tu joues ?

Alors venez donc...
Allez... Allez.

Combien de fois, j'ai essayé de venir...

pour vous parler,
et vous exprimer ma peine...

Et pour tenter
de vous faire réaliser

que je ne suis pas aussi mauvaise
que vous le pensez.

Je ne veux aucune explication !

Comment puis-je oublier...
que je n'ai eu qu'un seul fils !

Mais il a disparu dans ton ombre...

Je n'ai plus rien au monde !

Je ne te comprends pas !

Si tu ne voulais pas rester
avec ton mari

pourquoi ce mariage ?

Pourquoi ce mariage ?

Voulez-vous savoir ?

Ecoutez donc.

Ma mère...

était une prostituée.

Sa seule ambition dans la vie...

était de tenir éloignée sa fille
de cette atmosphère.

De l'école au lycée...

je suis restée en foyer.

Mais jamais je n'ai pu
m'empêcher de danser.

Sortez de ma maison !

Je m'en vais, Lakshmi Bai,
mais rappelez-vous...

l'eau du caniveau ne pourra jamais
devenir de l'eau bénite !

Sortez !

Mère, qu'y a-t-il ?

Rien.

Tante, qu'y a-t-il ?
Dites-moi, tante...

J'avais apporté un message pour toi !

M. Banwarilal, était prêt à te donner
2 000 livres par mois.

Et ta mère est dérangée du cerveau !

Regarde ceci.

Mais mère, je ne veux pas
me marier pour le moment.

Je veux me faire un nom
en dansant sur scène.

Celle qui n'a pas
le nom du père ou du mari

et dont la mère
a une mauvaise réputation

sous quel nom cette fille peut-elle
atteindre la renommée ?

Ma fille, une fois que tu seras partie
de cet environnement

épouse une personne respectée...

Ainsi, quoi que tu fasses, personne
n'osera pointer le doigt sur toi.

J'aime beaucoup votre fille.

Alors prenez une douceur.

Prenez-en aussi.

Monsieur et madame Marco, je suis heureux
de constater votre union consentie

et d'enregistrer légalement
votre mariage.

Félicitations, monsieur Marco.
#NOM?

M. Marco, félicitations.

Merci. Merci, merci !

Il y a une grande différence entre
ma maison et celle de ta mère.

Dois-je te le faire comprendre ?

Maman !

Maman !

Ma fille...

Rosie ?

Que se passe-t-il, chérie ?

Comment puis-je t'expliquer, maman ?

Pense seulement...

que jamais dans cette maison
il ne pourra y avoir d'enfant.

Monsieur, écoutez !

Vous semblez être du pays.
#NOM?

Pouvez-vous m'indiquer
l'adresse du guide Raju ?

Pourquoi pas ? Vous pouvez
demander à n'importe quel enfant

passager, bagagiste, ou même
le conducteur du train !

Monsieur, c'est à vous
que je le demande.

Et quel est votre nom ?

En quoi cela vous concerne-t-il ?

Si tu parles à un homme décent
alors demande décemment.

T'ai-je demandé d'intervenir ?

Que ce guide aille au diable,
je peux travailler sans lui.

Tu peux continuer, mais moi ?

Je savais qu'en venant avec moi
tu deviendrais un fardeau !

Si tu savais, pourquoi
m'avoir emmenée ?

J'ai fait une erreur,
une de plus.

Demander un guide
s'avère un fiasco total.

Vous... êtes monsieur Marco ?

En quoi cela vous concerne-t-il ?

Comment savez-vous mon nom ?

Je vous prie de m'excuser,
je suis Raju le guide.

Oh, je vois !

J'aurais dû vous identifier
dès que je vous ai vu !

Bon, dites-moi...

Tout est-il prêt à l'hôtel ?
#NOM?

Et le taxi ?
- Le taxi est prêt aussi. Bagagiste !

Messieurs...

Qu'est-ce que c'est ?

La ferme !

S'il y a encore de la casse,
ce sera déduit de votre salaire !

Allez, allez allez !

Raju... Garez-vous, ici.

Je vous avais écrit que
le but de ma visite ici

était uniquement de rechercher
les anciennes grottes.

Bonjour, monsieur.

Vous voyez le pavillon sur cette colline ?
#NOM?

Les grottes que vous recherchez
sont derrière, dans la jungle.

Très intéressant.

Nous irons après un rafraîchissement.

C'est impossible maintenant,
il ferait nuit à notre arrivée

comment reviendrions-nous ?

Pour y aller, il faut partir tôt demain.

Donc notre journée est gâchée.

Si un jour était gâché,
je ne serais plus guide.

Il y a tellement de beaux sites
à observer par ici.

Je n'ai pas de temps à gaspiller,
je viens seulement voir les grottes.

Tu oublies juste que
je suis également du voyage.

Et autre chose que les grottes
peut aussi m'intéresser.

Oui.
- Parfait, madame.

Y a-t-il une bonne bibliothèque ici ?
#NOM?

Emmenez-y moi et montrez
la ville à madame.

Madame n'ira pas seule.

Si j'étais friande d'excursion solitaire,
je ne serais pas venue avec toi !

Mais Rosie tu sais bien...

Si tu ne viens pas avec moi
alors je n'y vais pas !

Pourquoi l'homme se marie-t-il ?

Bon après-midi, Gafoor (bavard) !
- Bon après !


La peur !

Cela veut dire que tu te soucies
à peine de moi !

Pense ce que tu veux, je m'en moque,
je m'en moque, je m'en moque !

Bien sûr !

Je m'en vais !

Taxi !

Oui. Venez madame.

Montrez à madame la ville !

M. Marco ne viendra pas ?

Il vous faut une note écrite ?

Gafoor ! Montre la ville à madame.
#NOM?

Où commencer, madame ?

Allez en enfer, mais allez !

S'ils devaient aller en enfer, pourquoi
les gens viendraient-ils à Udaipur?

Cet endroit est le ciel pour nous.

Tu as raison, Raju mon ami,
mais reste calme pour l'instant.

C'est la bibliothèque
de notre ville.

Arrêtez la voiture seulement
quand je vous le dis.

Compris Gafoor ?

Oui, j'ai compris, mon ami,
mais reste tranquille.

Mais moi je n'ai pas compris.

Si vous êtes une touriste
qui ne veut pas que le guide parle

alors voici la voiture, Gafoor...
mais le muet...

s'en va !

Ecoutez...

Savez-vous où exercent
les charmeurs de serpent ?

Là où danse la femme
du charmeur de serpent ?

Ce serait mieux que M. Marco
ne sache rien de ceci.

Il n'en saura rien.

Gafoor !

Si tu ne viens pas avec moi,
pourquoi irais-je avec toi ?

Mais je ne te supplie pas !

Va-t-en alors !
- Oui je m'en vais !

Bonjour monsieur.

Allez !
- Pour où ?

Pour les grottes, quoi d'autre ?

Irez-vous seul ?
- Pourquoi ?

Une coutume interdit aux hommes
d'entrer sans leur épouse ?

Non, mais Il pourrait faire nuit
à votre retour et madame est seule...

Alors ? Si elle ne veut pas venir
qu'y puis-je faire ?

Qu'était-ce donc ?

Joseph ?

Oui monsieur !

Que s'est-il passé ?

La jungle devient très dangereuse,
les animaux viennent à l'intérieur !

Ouvre-nous les pièces
et prépare la nourriture.

Tout de suite.

Raju ! Gardez ces 200 roupies
en vue des prochaines dépenses.

Rafraîchissez-vous, puis
nous irons voir les grottes.

Oh, le chasseur !

Si tu jettes le rat,
que prendras-tu au breakfast ?

Tu veux ton breakfast ?
- Hé ! Pas de bêtises !

Un petit pari, Raju ?
- Oui ?

Je vous parie qu'il doit y avoir
plus d'une grotte par ici.

Cherchez, je n'en ai pas trouvé.

Vous la verrez quand je la trouverai.

Et je suis certain
que je vais en trouver.

Même si je dois creuser la terre.

Trouvez quelques travailleurs
et de quoi m'installer au pavillon.

Allez tout de suite en ville
me rapporter ces affaires.

J'estime que vous devriez
aller en ville vous-même...

Oh non !

Je ne peux pas gaspiller
de temps précieux.

Mais votre épouse est restée seule.

Qu'elle aille au diable !

Ah oui !

J'avais oublié...

Quel fardeau à porter !

Vous n'êtes pas marié, n'est-ce pas ?

Chanceux !

Futé !

Regardez, j'ai le travail
le plus important de ma vie et là...

Quelle stupidité !

Madame Marco !

Madame Rosie ouvrez la porte !

Je suis Raju le guide,
Raju le guide !

M. Marco envoie un message pour vous.

Raju, c'est inutile, nous avons
frappé à la porte toute la journée...

Nous sommes épuisés de faire
la même chose depuis ce matin !

Aurais-tu un passe permettant
d'ouvrir toutes les portes ?

Je l'ai mais je n'ai jamais ouvert
quand quelqu'un était dans une pièce !

Donne, j'en assume
l'entière responsabilité.

Comme tu veux, prends-le !

Mon dieu ! Est-elle morte
ou évanouie ?

Quelle frayeur ! Bon dieu !

Regarde Raju, je le sentais,
c'est du poison, n'est-ce pas?

Appelle le docteur immédiatement !

Joseph, qu'est ceci ?

Le dîner !

Merveilleux, tu es un génie, Joseph !

Et tu as même tout installé, hein !

Un verre ?

Certainement, certainement !
Merveilleux !

Assez, assez...

Toutes les quatre heures donnez-lui
une pillule et du café.

Et ne laissez la patiente seule
en aucune circonstance.

Non, je vais immédiatement
chercher son mari.

Raju... es-tu devenu fou ?

Cela prend dix heures
pour faire l'aller-retour.

Et ma voiture n'est qu'un char
à boeufs qui marche au fouet !

Dans la jungle il n'y a ni route
ni lumière, je n'irai pas !

Alors que ferons-nous ?

Un moment, monsieur Gafoor.

Ecoute Raju, je ne peux prendre
davantage de responsabilités.

Crois-moi, j'ai de la chance
que mon coeur n'ait pas claqué !

Tu feras comme tu veux...
Tu l'emmènes avec toi

ou tu prends soin d'elle ici.
Moi j'en ai assez !

Excusez-moi, monsieur Gafoor.

Vous faut-il quelque chose ?

Courez, des roches tombent !
Attention !

Réveillée ? Comment vous sentez-vous ?

Que faites-vous ici ?

Je faisais mon travail
en vous soignant.

Où est-il ?

Lui ? Là-bas.

Il n'est pas venu la nuit dernière.

Un travail important l'a...

Assez ! Il chérit ce travail
bien plus que ma vie !

Il ne sait pas même que vous...

Il ne sait pas que je mets toujours
mes menaces à exécution.

Il croyait sans doute
que je ne le ferais pas.

Cela signifie que vous lui aviez
dit que vous...

Mais il ne s'en est pas soucié.
Moi morte, bon débarras !

C'eût été préférable que je meure !

Vous n'avez pas écouté entièrement,
ni demandé pourquoi je suis revenu !

Quand nous sommes arrivés là-bas
il s'est senti vraiment désolé

et a commencé à regretter
que vous ne fussiez venue avec lui.

Quelles beautés cette jungle,
ces grottes et le pavillon !

Et ce Joseph ! il cuisine tellement bien
qu'une seule chose manque...

Si vous ramenez Rosie ce sera travail
et picnic en même temps.

C'est si romantique et isolé ici...

Ce serait tellement mieux
si Rosie était ici.

Croyez-moi ce sont les mots
que lui-même a prononcés.

Vous pensez que je mens ?

Et vous pensez dire la vérité ?

Voici vos médicaments,
je vais chercher le thé.

C'est inutile.

C'est utile ! Je vais revenir.

C'est bien mieux, continuez
les médicaments.

Vous lui donnerez les médicaments
parce que ce matin sa tasse de thé...

a servi au lavage
des vêtements.

Je les prendrai moi-même.

Docteur, peut-elle voyager
sans problèmes ?

Cette dame va voyager en voiture
pour retrouver son mari.

Aucun problème, c'est même bien.

Qui vous dit que j'irai ?

Rien, mais je suis inquiet
au sujet de M. Marco.

Il ne vient pas hier,
et vous avalez des pillules !

Si vous n'y allez pas aujourd'hui,
c'est lui qui pourrait en prendre.

Si mon mari me faisait rire ainsi,
je ne le défierais pas.

Et vous me défiez juste
parce que je vous fais rire ?

Êtes-vous marié ?

Non, jusqu'à présent
Dieu m'en a préservé.

Pourquoi ?

Elle serait heureuse
avec vous.

C'est ce que vous croyez,
je suis un homme très strict.

Je lui ferais faire la cuisine, le ménage,
me masser les jambes

et si elle s'était comportée
de la même manière que vous

je la giflerais également !

Mais vous l'aimeriez, ou non ?

Cela me semble obligatoire !

Alors elle cuisinera...

massera vos jambes...

et acceptera même les gifles
que vous lui donnerez.

Je n'irai pas, Raju.

Mais promettez-moi...

que tant qu'il ne posera
pas de questions...

de ne rien dire à mon sujet.

Je suis ébahi que de telles grottes
aient pu rester dissimulées jusqu'ici.

Ajanta, Ellora et Khajuraho, sont
des symboles estimés du monde entier.

Comment puis-je permettre à ce trésor
de rester caché sous la poussière ?

Mais savez-vous Raju

pourquoi personne n'était jamais
parvenu à cet endroit ?

Parce que... c'est à moi
que ce travail était destiné.

J'étais désigné pour découvrir ceci,
pour en révéler la véritable valeur.
avatar
Patapin
Admin

Messages : 1606
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 60
Localisation : France 85

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum